wait & cie

Choix du CMS #2 surtout pas Wordpress

Allez, avant de lâcher les chevaux, par honnêteté intellectuelle (qui rigole là-bas dans le fond ?), je me sens un peu obligé de dire le peu de bien qu'à mon sens on peut penser de wordpress...

Pourquoi wordpress ?

La grande mode sur le web est depuis quelque temps le no-code, en clair, les outils qui permettent de se faire site ou autre sans devoir écrire une ligne de code. Il faut bien reconnaître que c'est séduisant, apparemment pour les utilisateurs, disons les choses comme elles sont, en fait, surtout pour les boîtes qui créent ces outils. Prétendument gratuits pour beaucoup, l'utilisation de ces bouzins pour faire quelque chose de correct passe souvent par un abonnement sans parler des marketplaces qui les accompagnent permettant d'acheter les extensions, plugins, modules ou autres pour aller un peu plus loin que la simple page de texte.

En matière de sites, wordpress a été novateur sur le sujet et est, avec l'expérience, sans doute le plus complet du genre. Autre détail à son crédit, c'est à peu près le seul de ce petit monde à avoir su jeter un œil vers le "un peu moins no-code". C'est-à-dire ? À la différence des wix, squarespace, jimdo, etc, il est tout à fait possible d'utiliser wordpress comme un cms open source "normal", en clair, télécharger le cms et l'installer sur l'hébergement de son choix pour en faire ensuite absolument ce que l'on veut, y compris, il est Open Source, modifier son code source et coder son thème, ses modules, etc, etc.
Une fois installé sur son hébergement (il est en plus souvent disponible, comme d'autres cms open source, dans les auto installeurs des hébergeurs), un thème, gratuit ou acheté, facile à installer aussi et hop, plus qu'à se faire un petit coup de légo pour obtenir un site, parfois même très beau.

Ce n'est pas pour rien que wordpress est derrière, selon les stats, environ 44/45% (voire 60 d'après certains fans...) des sites sur la toile, 36% en france au moment où j'écris. Inutile de dire qu'il est indétrônable, les autres, même les plus connus, sont très loin derrière, aucun n'atteignant les 10%... Bref, vous voulez faire votre propre site sans savoir coder mais en étant malgré tout chez vous, sur votre propre hébergement et pas chez... c'est clairement l'outil, voire L'Outil.

Ben alors, pourquoi ce titre, pourquoi surtout pas wordpress ???

Vous vous rappelez le début du premier papier sur le thème "choisir son cms" ? "Parlons univers professionnel..."
Évacuons le sujet, oui, j'avoue, j'ai déjà fait des sites avec wordpress et, à mon corps défendant, je continue d'en suivre quelques uns. Vous savez quoi, ce serait une bonne affaire pour moi de faire 4 ou 6 wordpress par mois en vous les facturant la moitié du prix (bon, vous aurez acheté thème et extensions diverses...) d'un site digne de ce nom qui, lui, m'aurait pris le mois complet ou plus à monter et, en plus, il seraient beaux (enfin, si vous avez des images dignes de ce nom aussi) mais...

Bon courage avec... la sécurité

Si vous avez lu le début du papier avant de passer à mes médisances, comme moi vous êtes impressionné par les stats d'utilisation de wordpress sur le net. Effet secondaire logique, il est beaucoup plus intéressant de lancer une moulinette pour faire tomber les wordpress qu'elle trouve sur son chemin que de faire la même avec un cms qui truste 0.5% des sites du marché et c'est exactement ce qui se passe (à l'occasion d'un papier pour réhabiliter la notion de hacker, j'expliquerai un peu cette histoire de moulinettes).
Abonné à la newsletter de wordfence, un des meilleurs plugins de protection de wordpress, je vois passer régulièrement les alertes et rapports concernant les centaines de milliers de sites wordpress impactés par telle ou telle attaque et ce, plusieurs fois par an.

Il faut dire aussi que wordpress donne les bâtons pour se faire battre, son code source est un gruyère en matière de sécurité même s'il passe son temps corriger ses failles (reconnaissons-lui au moins ça...) et ne parlons pas des innombrables plugins/extensions qu'il faut installer pour bénéficier de fonctionnalités pas natives, souvent mis à jour aussi mais tout aussi souvent impliqués dans les failles connues, publiées et exploitées par les nuisibles.
Histoire de faciliter encore un peu plus la tâche des casse-pieds, wordpress a la bonne idée de signer le code qu'il livre à coup de wp-content et autres tout en ayant une adresse d'administration bien connue des moulinettes, wp-admin. Il y a bien des plugins et manière de contourner quelques uns de ces détails mais passablement galères à utiliser, pas à la portée des utilisateurs qui justement ne veulent pas coder et parfois générateurs de problèmes pendant les mises à jour.

Résultat des courses, un propriétaire de site sur wordpress doit installer une extension spécialisée dans la sécurité, en recevoir les alertes et aller immédiatement faire les mises à jour recommandées, parfois plusieurs fois par semaine pour une même extension...

... la gestion de contenu

Wordpress est facile à utiliser, ah oui !? Sans doute à l'origine quand il se contentait de faire ce pourquoi il était conçu au départ, un blog mais vraiment plus depuis qu'il se prend pour un cms de création de sites. Allers retours permanents dans son menu pour faire pages, articles, portfolio et/ou catégories, gérer le ou les menus, gérer et utiliser les "médias", images, fichiers ou vidéos et ne parlons pas des extensions et du SEO/référencement.
Normal, wordpress est prévu pour que vous ayez tout sans rien avoir à faire d'autre que remplir votre contenu. Problème, à force de vouloir tout faire, de blog à site complet (enfin... presque), il a bien fallu en rajouter un bout par ci, un autre par là, jusqu'à se transformer en jungle de fonctionnalités que vous n'avez pas le choix d'ordonner à votre guise ou de regrouper celles dont vous avez besoin dans un même groupe de menu.

... sa lenteur qui rend fou

Conséquence directe de ce qui précède, jungle de fonctionnalités patchées de façon incohérente = code à l'avenant, à force de vouloir pouvoir tout faire, tout le temps, à chaque ouverture de son interface d'administration, le chargement ressemble à un cours de méditation pour apprendre la patience. De la même manière, côte front, en gros, le site lui-même, à moins d'utiliser une extension de cache (sur abonnement, la gratuité annoncée en prend un coup...), entre le poids du code de wordpress lui-même et celui du thème que vous aurez choisi, il est permis de se demander si wordpress ne serait pas sponsorisé pour les producteurs d'anti-dépresseurs...

... son constructeur de pages... et de mauvaises surprises

Il faut bien dire que c'est fun et a priori plutôt séduisant ces constructeurs de pages façon lego.
Petit scénario classique, vous vous montez un blog (pour faire simple), une page d'accueil qui recense les articles et catégories grâce à un shortcode et derrière, hop, le premier article. Là c'est tellement tentant, avec le constructeur, soit le récent natif, soit un des gros du marché, vous mettez, une grande image par ci, du contenu par là, et puis tiens, un carrousel en bas de la page et histoire de faire bonne mesure, une autre fonctionnalité un peu fun dans un coin. Wordpress vous permet même d'enregistrer cette disposition comme un modèle que vous pourrez appliquer aux nouvelles pages du genre, dans notre cas, les futurs articles du blog (mais il vous prévient bien, retenez, c'est important) que si vous appliquez ce modèle à une page, cela supprimera son contenu existant s'il y en a). Jusque là, top non ?

Fort de votre nouvelle création, vous écrivez une centaine d'articles en utilisant ce modèle et là, un an ou deux ont passé et vous avez subitement envie d'inverser la position de deux éléments par exemple, le bout de texte que vous avez utilisé comme chapo avant la grande image qui précède le texte principal serait finalement mieux sous l'image principale, c'est simple, il va falloir appliquer cette modification... à la centaine d'article !!! vous avez dit template ?
Dans le cas, du cms avec lequel j'aurais travaillé pour vous, en deux coup de souris, dans l'admin, les champs seraient inversés et, dans le fichier de template, leur apparition dans la page itou en une minute, c'est fait pour toutes les pages concernées, vous sentez la diffrence ? Et je me suis contenté d'un exemple simple...

Fonctionnement archaïque et anti pros

Là, comme si tout ce qui précède ne suffisait pas, nous atteignons le sommet du rédhibitoire à mes yeux mais il faut que j'explique. Quand un professionnel travaille que un site pour vous, il commence en général par s'installer le site en question en local (une manière de dire sur son propre ordinateur) pour bosser plus rapidement et sans vous effrayer avant de le transférer soit sur un domaine de pré-production soit carrément sur son domaine définitif. Or ce cher wordpress fait tout pour rendre pénible ce ou ces transferts de domaines (local, préprod puis prod) par un simple résidu d'archaïsme lié à sa """philosophie""".

Explications un peu technique... La plupart des cms stockent le contenu (pas que) dans une base de données, wordpress ne fait pas exception à la règle et ça vaut, bien sûr pour le chemin vers les fichiers, images utilisés dans vos pages mais aussi fichiers techniques comme les feuilles de styles, de javascript, etc, inutile de vous dire que ça fait du monde, surtout si vous utilisez un gros thème qui charge 25 feuilles de javascript dont vous utilisez 2 le tout pour un site richement illustré, bref.

Pour transférer un site d'un domaine à l'autre, que ce soit un hôte virtuel sur votre machine ou sur le serveur qui va vous héberger, la procédure est très simple, hop, envoi des fichiers sur le serveur, exportation de la base de données pour l'importer dans la nouvelle et changement des coordonnées d'accès à la base dans la configuration du cms et le tour est joué... pas avec wordpress !!!
Pourquoi ? C'est un peu technique mais simple à comprendre, imaginons votre futur site, toto.com, si, si, sur ma machine, je vais bosser avec un domaine de travail, toto.test et cette purge de wordpress va tout stocker dans la base sous la forme http://toto.test/wp-content/.... du coup, une fois en ligne, plus rien ne marche, il faut donc ouvrir le fichier de dump (l'export) de la base d'origine et faire un rechercher/remplacer de l'adresse des fichiers et recommencer si une étape préprod est prévue.

En clair, wordpress est prévu pour que vous l'installiez directement sur votre futur domaine et bossiez dessus sans vous préoccuper de savoir ce qui se passe en salle des machines, anti professionnel, je me répète. Pour infos, n'importe quel cms digne de ce nom vous donne la possibilité de stocker les chemin sous une forme indépendante du domaine, pas wordpress.

Bref, j'arrête là, je vous épargne, enfin, pas tout à faait, le code html pourri, les milliers de lignes intégrées à chaque page, css, javascript, qui devraient être dans des fichiers distants, etc, etc, si wordpress vous tente toujours, toutes mes condoléances même si je peux comprendre dans le cas exclusif où vous ferez tout tout seul sans l'intervention d'un pro, le prochain papier sera enfin sur le sujet de celui que je préconise, l'anti wordpress par excellence, propre, rapide, facile à utiliser, intelligent, je refais dans le cliffhanger haletant par plaisir.

Tentative de conclusion modérée...

Wordpress était sans aucun doute le meilleur moteur de blog sous forme d'articles, catégories et commentaires, il en a probablement toujours la capacité mais, à force de vouloir tout faire, devenir un cms pour tous types de sites au lieu de soigner, corriger, optimiser et sécuriser son code, il a rendu l'administration d'un blog passablement plus complexe et n'est toujours pas devenu un vrai cms pour sites professionnels, loin de là, tout en s'éloignant à chaque pas de sa promesse de simplicité d'utilisation, dommage...